Archives de Catégorie: Onzième degré

Bon OK tu as raison, rien n’est impossible …


femme qui bricole

J’ai fait des trucs aujourd’hui que je pensais être incapable de faire.
– détapisser une chambre, repeindre le plafond, repeindre les huisseries, repeindre le placard
– installer des rideaux sur câble en utilisant une perceuse électrique trés grosse et trés lourde
– faire un cheesecake aux framboises en même temps
Bon ok j’ai des mèches blanches de peinture sur la tête, un doigt bousillé qui aurait mérité deux points de suture et ma carte bleue a fumé chez Leroy-Merlin.

D’ailleurs, Leroy-Merlin c’est plein de gonzesses.
Les mecs ne bricolent plus ou quoi ?

(punaise j’ai peint un plafond, je n’en reviens pas !)

Publicités

Histoire du bleu (violet) mystère


image

Voilà.
Ce matin j’avais ça en me levant.
Me rappelle pas du tout comment c’est arrivé.
Pastille violette sur la hanche gauche.
C’est comme pour les chaussettes célibataires, les petites cuillères qui disparaissent et le fil de pêche qui entortille tout le contenu de la machine : c’est de la sorcellerie.

Mais comment je me suis fais ce bleu (violet) ?????

95 fois sur cent


Histoire médiocre et pathétique de linge, de lessives et de chaussettes célibataires


Bon.
La vie de femme réserve des moments particulièrement moyens, répétitifs et obligatoires.
C’est samedi, jour de ménage, de courses, de lessives.
Tous ces trucs que je hais mais qu’il faut faire au lieu de siroter un thé en terrasse à la GRANDE MOTTE, face à la mer, en mattant les chippendales locaux.

Là je m’éclate comme une petite folle. Entre les lessives, repassage, tri de linge.
Je prépare deux valises pour ma fille : une pour son séjour chez mes parents, une pour son séjour chez ses grands parents paternels.

Et je suis au bord de l’hystérie.
Je m’énerve contre les chaussettes célibataires (???? grand mystère de la vie)
contre les vêtements neufs déjà troués (mais comment elle fait ?)
contre les pulls hors de prix qui boulochent avec un seul lavage et ne ressemblent plus à rien,
contre les mètres de fil de pèche (?????) qui se sont enroulés consciencieusement autour de l’intégralité du linge et que je dois dépiauter
contre le kleenex oublié dans une poche et qui s’est émietté
contre le morceau de craie rose dans le linge blanc
contre la tâche verdatre d’origine inconnue qui a résisté

et je réalise que je peux donner/jeter toutes les fringues en dessous du « 14ans » parce que c’est trop petit (elle a onze ans)
j’hésite entre manger ou habiller ma fillette …

bon allez, on laisse tout en chantier et on va à la plage mon bébé qui grandit.

Grande nouvelle !


C’est le week-end.
Je veux :
– un bisou dans le cou
– renifler du lilas
– dormir dans l’herbe au soleil
– un café au lit
– rire
– réussir à tenir un footing de dix minutes
– faire un cheesecake ou une mousse au chocolat
– et que toutes les tâches ménagères aillent trés trés vite.

Je serai sage …


Quand je serai morte.

Coquelicots


J’ai vu mes premiers coquelicots ce matin.
J’aime beaucoup cette petite fleur sauvage, pour plein de raisons.
Rouge, libre, rebelle, sauvage.

C’est l’pied !


image

Message subliminal …


Bon, il y a certainement quelque chose à comprendre : au moins une fois par jour quand j’allume la radio il y a cette chanson.
C’est personnel non ?

Leçon n°3


image

La soumettre à la tentation régulièrement. (Proposer de faire fondre l’oeuf en chocolat sur son corps).