Archives de Catégorie: LE MERVEILLEUR

Animal


Je suis un animal sauvage.
Je l’ai toujours été.
Pendant longtemps on m’a crue domestiquée. Je me suis crue domestiquée.
J’ai obéi à de fausses doctrines et à des Maîtres de pacotille. Aveuglement.
Et puis ce monde m’a trahie.
Et j’ai redressé la tête et je l’ai vu réellement.
J’ai libéré mes sens, j’ai libéré mon libre arbitre, j’ai libéré mon discernement, j’ai libéré mon intelligence.
Je suis un animal sauvage.
Non pas au sens de la violence.
Une femelle alpha solitaire.
Libre comme l’air, je suis mon propre Maître.
Tu ne pourras pas m’apprivoiser.
C’est moi qui déciderai si je me donne ou pas.
Et si je reste ou pas.
Rien ne sera jamais sûr. Rien ne sera jamais gagné d’avance.
Aucune prison ne pourra me garder.
Ce sera dur. Insécurisant. Ça te demandera des efforts.
Tu devras chaque jour te remettre en question.
Parfois tu seras découragé. Fatigue peut être.
Mais je te promets, non je te jure, que tu ne voudras pas vivre une vie autre.
Tu goûteras enfin à ta plénitude. Je t’aiderai à être toi en mieux, en plus, en totalement.
A être un animal sauvage.
Un mâle alpha.
Le vrai toi.
Celui qui va avec le vrai moi.

CDM.

Publicités

La vita e bella


  

Histoire de blogs, de vie, de mort et d’amour.


Quand on a un blog, que l’on a des lecteurs, que l’on crée des liens, qu’on lit d’autres auteurs et qu’on s’écrit,
Il y a une réelle histoire d’amitié virtuelle.
Nouveau concept de la vie moderne.
On se connaît intimement par certains aspects sans s’être jamais vus.
Il y a une proximité inattendue.
Dernièrement j’ai terriblement souffert de réaliser longtemps après qu’un blogueur aimé était mort. Je ne le connaissais que par son pseudo.
Nous nous envoyions régulièrement des mails.
Ses proches, dans sa vie non virtuelle, n’ont pas clôturé son blog, sans doute ignorants de son existence.
Je ne peux pas leur en vouloir.

Alors aujourd’hui, parce que c’est un jour de vœux, parce qu’il faut dire les choses tant qu’on est en vie, je souhaite exprimer mon amitié, ma complicité, ma tendresse, mon amour à toutes ces personnes connues ou pas qui font partie de la famille virtuelle d’Angelenemus
J’aime cette famille.
Je la chéris de tout mon cœur.
Je vous aime.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/f12/16195044/files/2014/12/img_4553.jpg

Poésie d’amour à chuchoter


Mon amour (j’ai envie de commencer directement par ce qui importe vraiment)
Mon amour (j’ai envie de le dire encore et encore)
Toi que je connais depuis toujours (tu sais que le temps n’existe pas ?)
Toi qui es mon évidence
Comme je suis la tienne
Évidence évidente évidemment
Je t’aime(rai) en souriant (l’amour fait sourire)
Je t’aime(rai) en riant
Je suis(serai) sentimentale et kitch et terriblement émotionnelle
J’aime(rai) tu aimes(ras) que je sois que tu sois sentimental(e) et kitch et émotionnel(le) c’est nous
Je t’aime(rai) à notre façon gourmande et addictive (ma bouche sur ta bouche, ma ta notre peau sur ta ma notre peau)
J’invente(rai) des mots pour te faire rougir
J’invente(rai) des mots pour que tu m’aimes comme je t’aime comme tu m’aimes comme je t’aime comme tu m’aimes …
Pour te faire perdre la raison et te la rendre aussitôt
Pour que je perde la raison et que tu me la rendes aussitôt (l’amour n’est pas raisonnable)
Mes racines et mes ailes
Je te (tu me) rendrai(as) libre et fort(e)
Mon (ton) lemniscate
Dépêche toi je languis.

Mon automne


J’adore l’automne.
Ce matin j’ai passé des heures dans mon « temple » : mon bois de châtaignier.

IMG_0038.JPG

IMG_0039.JPG

Dans mes bois je frétille de joie.

Et je ramasse …

IMG_3790.JPG

IMG_3788.JPG

IMG_3791.JPG

Et bientôt ici il y aura mon refuge

IMG_3778.JPG

IMG_3781.JPG

IMG_3779.JPG

J’adore l’automne, et à l’aube de ma nouvelle vie je mesure le chemin parcouru et les épreuves passées
La vie est belle.

IMG_3796.JPG

IMG_3797.JPG

IMG_3794.JPG

IMG_3804.JPG

Chaud


20140614-183749-67069217.jpg

Je suis ici
Un peu
Et ailleurs
Surtout
Je me souviens de quand j’étais une cellule
Une algue
Un arbre
La pluie
Le vent
De tout

C’est beau quand le vent sourit
Il faut être éveillé pour le voir
Ou avoir déjà été le vent
J’ai déjà été le vent

Être à l’infini
Éternellement
Être tout
Le tout
Être

22 septembre – 20h44


Histoire de bulle dorée


andorre 2013 012andorre 2013 250andorre 2013 067

andorre 2013 092

andorre 2013 111

Musica


J’ai passé une soirée merveilleuse. Bouleversante.
C’était un moment dédié à la musique et aux musiciens. J’ai précisé à notre hôtesse, Anne-Marie, que je n’étais pas une musicienne, elle a bien ri : « allons allons, je t’ai entendue chanter … ».
A peine arrivées (ma fillette et moi), nous avons été happées immédiatement par l’incroyable don de Jean-Pierre, un vieux Monsieur aveugle, installé au piano, qui de mémoire et à l’oreille joue non-stop comme un jukebox absolument tout ce qu’on lui demande.
Donc nous avons commencé à chanter tout de suite en arrivant.
Au fur et à mesure que les invités arrivaient, ils dégainaient : guitare, djembé, percu, clavier électronique, chanteurs et chanteuses.
Sans que personne ne se connaisse au préalable nous sommes tous entrés en résonnance grâce à la musique.
Pas de crise d’ego, pas de captation du micro, tout le monde a participé, chacun jouait sa partition. Des solos, des chorales, tout improvisé.
Ma fille et moi avons chanté, chanté, chanté, les musiciens s’adaptant au fur et à mesure à nos timbres, à nos souffles.
J’ai vu ma fillette être sure d’elle, être diva, je l’ai vue être un diamant dans un écrin musical. J’ai vu l’artiste en elle, son essence.
Jean le pianiste jazz m’a demandé si on pouvait bosser ensemble, idem pour Christian le guitariste flamenco, pour Nicolas le guitariste classique, …
Sylvio le jeune compositeur m’a proposé une de ses chansons.
On va tous se revoir, c’est sur.
Toute cette harmonie c’était magique.

ne pas oublier de se faire du bien