Archives de Catégorie: La vie passionnante d’Angel


Publicités

Masculin sacré 


Masculin sacré

Mon travail intérieur vient donner à ma plume, le désir d’écrire sur le Masculin.

Moi, femme , j’ai découvert comment célébrer mon Féminin Sacré et je m’y attèle chaque jour.

Promesse de prendre soin de la Déesse en soi.

À présent, je vais de ce pas honorer le Masculin Sacré.

Celui éveillé en moi.

Celui qui vit à coté de moi, l’ homme, chaque jour.

Je porte cette attention, de sortir des scénarios à répétitions, des attributs, peurs, enfermements.

Tout ce qui a construit une croyance, une légende.

Il est temps de faire avancer l’homme et la femme dans un chemin beau et respectueux, long et sineux, grand et ouvert vers la complémentarité.

Il temps pour chacun de guérir l’homme et la femme en soi – nos polarités.

D’accorder nos singularités dans une ronde, un cercle, unis où l’alchimie diffuse son parfum d’amour.

D’accueillir l’autre dans sa divinité , dans ce Dieu unique, que nous sommes ensemble.

La femme découvre la déesse en elle.

Gestante, elle devient divine, éclaire, et devient femme aux mille éclats.

L’homme apprend à diviniser sa vérité, sa vulnérabilité.

Et s’enracine dans sa bonté.

Ni combat, ni force, ni pouvoir …

Une balancelle à deux.

Nous avons  tant besoin de l’un et de l’ autre.

Aujourd’hui, moi femme, je viens vers toi, honorer ta splendeur, Masculin Sacré, sacré de mon coeur.

Je dépose à tes pieds la magie de mon féminin.

Je dépose à ton coeur le baume de mon amour.

Et sur ta couronne, la lumière pour éclairer ton âme vers ta voie.

Toi homme, tu invites la Déesse que je suis.

En un jour de fête , pour que chaque minute présente brille sans fin.

Tu déposes à mes pieds la force du masculin.

Tu déposes sur mon coeur l’élixir de ton amour, que je bois goutte à goutte.

Et sur mon âme la quintessence.

Aujourd’hui ouvrons la porte ensemble.
Yaël Catherinet Yaël Catherinet:accompagnante du féminin en chemin https://www.yaelchandesarbres.com

Découvrez ‘’ Le  Féminin Guérisseur’’ Auto- édition


Mojo story


Histoire de rupture


Mon frère et sa femme se séparent.

Et je crève d’angoisse.

D’abord parce que mon frère, mon premier bébé, va hyper mal et qu’il me fait flipper avec ses excès .

Et ensuite parce que je ne peux pas imaginer ma vie sans mes neveux.

Fait chier.

De l’amour


Il faudra leur dire 

Tam-tam


J’ai participé à une initiation de danse africaine.

Totalement dépaysant.

Percutions envoutantes et rythmes des corps libérés.

En ce qui me concerne j’ai fini sur le banc de touche au bout d’une petite heure avec une crise d’asthme d’effort.

Vu ma condition physique c’est déjà un exploit. 

J’ai pu observer à loisir les danseuses.

Je suis subjuguée par l’énergie brute et puissante qui les anime. Elles sont à la fois connectées à la terre. Très fort. Et elles voltigent, rebondissent, elle sont légères et lourdes à la fois.

C’est hypnotique.

Le tempo est très rapide. Ça vibre dans l’air. Ça fait bouger l’énergie dans le corps. Ça donne la sensation de rentrer très loin dedans. Dans le flux des origines de l’humanité. Ça fait frétiller les cellules. 

Ça crée une transe, une intimité, nous sommes toutes soeurs, de toutes les couleurs, à battre ainsi des pieds et des hanches.

Je crois que je vais m’inscrire.


Il ne faut pas souffrir de se sentir différent des autres, souvent c’est un privilège. 

C’est un privilège d’aimer lire et de chercher la poésie partout et en tout, de reconnaître le beau, d’aimer les musées, les émotions, la musique, le gratuit, le désintéressé, le panache, de militer pour le savoir, pour la connaissance, pour l’étude surtout, le pur plaisir de l’étude sans aucun souci d’accumulation ou de validation des connaissances. 

La richesse intérieure, on n’a jamais fait mieux et on ne fera jamais mieux. 

Et je ne parle pas d’être intello ou savant, je parle de ne pas s’ennuyer quand on est seul. ~
A. Gavalda

Réveil 


Y’a des moments de vie endormie

Y’a des moments où on est entre parenthèses

Y’a des moments où on attend pour rien

Y’a des moments de repli

Y’a des moments où on se leurre

Y’a des moments où on se ment

 

et y’a un moment REVEIL

 

croque

déguste

ris

vis

sois


À toi

À moi

À ce qui nait de notre rencontre.

Ce qui doit arriver arrive.