Archives de Catégorie: Just music

Toutes les chansons parlent d’amour


Paradise


When she was just a girl she expected the world
But it flew away from her reach
So she ran away in her sleep and dreamed of paradise
Every time she closed her eyes.

IMG_3982.JPG

Sale temps pour les rêveurs


On fait taire les excentriques, les rebelles, les vigies, les visionnaires
On écrase les libertés
On enferme les idées, les mots, les utopies
On corrige les pensées autres
On punit les poètes, les humoristes, les francs-parleurs
Sale temps pour les rêveurs
Sale temps pour l’humanité

Yes I love you


Musica


J’ai passé une soirée merveilleuse. Bouleversante.
C’était un moment dédié à la musique et aux musiciens. J’ai précisé à notre hôtesse, Anne-Marie, que je n’étais pas une musicienne, elle a bien ri : « allons allons, je t’ai entendue chanter … ».
A peine arrivées (ma fillette et moi), nous avons été happées immédiatement par l’incroyable don de Jean-Pierre, un vieux Monsieur aveugle, installé au piano, qui de mémoire et à l’oreille joue non-stop comme un jukebox absolument tout ce qu’on lui demande.
Donc nous avons commencé à chanter tout de suite en arrivant.
Au fur et à mesure que les invités arrivaient, ils dégainaient : guitare, djembé, percu, clavier électronique, chanteurs et chanteuses.
Sans que personne ne se connaisse au préalable nous sommes tous entrés en résonnance grâce à la musique.
Pas de crise d’ego, pas de captation du micro, tout le monde a participé, chacun jouait sa partition. Des solos, des chorales, tout improvisé.
Ma fille et moi avons chanté, chanté, chanté, les musiciens s’adaptant au fur et à mesure à nos timbres, à nos souffles.
J’ai vu ma fillette être sure d’elle, être diva, je l’ai vue être un diamant dans un écrin musical. J’ai vu l’artiste en elle, son essence.
Jean le pianiste jazz m’a demandé si on pouvait bosser ensemble, idem pour Christian le guitariste flamenco, pour Nicolas le guitariste classique, …
Sylvio le jeune compositeur m’a proposé une de ses chansons.
On va tous se revoir, c’est sur.
Toute cette harmonie c’était magique.

ne pas oublier de se faire du bien


Y’a d’l’amour dans l’air (dédicace tendre)


Y’a d’l’amour dans l’air, c’est clair
Et comme y’a rien à faire
Alors je ferme les paupières
Je fais le mort

Y’a d’l’amour dans l’eau celle même
Qui coule de tes yeux ou celle
Qui m’inonde la bouche
Quand tu me touches

Y’a d’l’amour aussi dans l’feu
Qui me dévore ici au creux
De mon ventre, de ma vie

Y’a d’l’amour partout c’est si courant et si inouï
Omniprésent, pourtant précieux
il n’y a rien de mieux
Y’a d’l’amour dans la terre qui plus tard
Comme une mère
Prendra mon corps qui est son bébé
Quand il sera fatigué

Y’a d’l’amour aussi aux cieux
D’où je viendrai pour te chercher

Mon amour des fois, tu ne crois pas mais moi je sais
La mort n’existe pas, ce n’est qu’un nouveau pas

Car y’a que l’amour qui vit dans chaque nouveau né
Dans chaque petit cœur qui bat
Encore lui, le voilà…

(Monica Passos,LEMNISCATE)

Laisse moi rester femme


Muse – Unintended


Message subliminal …


Bon, il y a certainement quelque chose à comprendre : au moins une fois par jour quand j’allume la radio il y a cette chanson.
C’est personnel non ?