Juste une mise au point

Ce matin, dimanche donc, j'ai été réveillée à 8h37 par un individu qui a eu mon numéro par une amie commune, et exigeait sur le champ une consultation juridique à propos du divorce (le sien à venir en l'occurrence).
Cet événement hautement barbare m'a mise en abîme une fois encore sur ce qu'est ma vie.
Actuellement une suite de dossiers qui s'empilent dans mon mental, ne laissant place à rien d'autre et certainement pas à de la détente.
Comme si ma mission sur terre n'était que de travailler.
Travailler gratuitement qui plus est.
Alors voilà.
J'ai décidé ce matin que ça suffisait.
Après tout il n'est jamais trop tard pour changer de vie.

J'ai pris un papier, un crayon.
Je me suis dit "qu'est-ce que je veux vraiment".
Et j'ai attendu.
Et rien n'est venu.
Voilà le premier problème.
J'ai cessé depuis très longtemps de désirer quoi que ce soit pour moi. Comme si c'était un tabou.

J'ai changé de question "qu'est-que j'aime faire ?"
Là j'ai eu quelques réponses. Fragiles et timides.
Des réponses qui n'osent se dire pour ne pas déranger …

Idem pour la question : "avec qui je suis bien ?"
Là ça va très vite : en ce moment personne.
100% de mon entourage m'a demandé plus que ce que je n'étais apte à donner ces six derniers mois.
On m'appelle essentiellement pour me demander des services. Souvent. Beaucoup. Je n'ai plus envie de répondre au téléphone.
Par contre les week-ends à Londres, les gîtes entre copains, les repas improvisés … là mon téléphone ne sonne pas.
Avant c'était moi qui étais l'hôtesse. Ma maison était toujours pleine de monde.
Personne n'a pris la suite.

On ne fait pas table rase de 48 ans de relations d'amitié, de sorrorité, de copinage. Je ne vais pas virer tout le monde. Mais prendre du recul.
Dire NON. Dire MERDE.
Dire que je souffre parfois et que j'ai besoin d'attention moi aussi.

Je vais réclamer. Je vais faire comme ces bébés oiseaux qui piaillent pour recevoir à manger. Les silencieux crèvent.

Alors changement.
Ceux qui me doivent de l'argent vont se débrouiller pour me le rendre. Moi aussi je tire la langue et moi aussi j'ai le droit de partir en vacances.
Je ne fais plus de cadeaux à ceux qui ne m'en font pas.
Je vais m'habituer à aller au cinéma toute seule
Je vais apprendre à voyager seule aussi. Donc prendre le temps de mettre mes papiers et passeport à jour.
Cette semaine je vais passer un appel téléphonique à tous mes amis. Et je vais essayer de démarrer une nouvelle histoire qui soit équilibrée.
Je vais me respecter et me faire respecter.
Je vais œuvrer pour ma joie.
MA joie.

Voilà ce que je veux vraiment. De la joie.

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 23 juillet 2017, dans La vie passionnante d'Angel. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. « Je vais me respecter et me faire respecter.
    Je vais œuvrer pour ma joie. »
    et oui, parfois, ça prend des années, même une vie ne suffit pas, plus le poids de toutes nos aïeules qui n’avaient pas pu ou/et pas su se faire respecter…
    Et parfois on peut même faire des rechutes ! C’est dire !…
    Quoi qu’il en soit, c’est un excellent début !

  2. Difficile mais faisable surtout ne pas se décourager !!!

  3. Privilegier le je… cela en vaut la chandelle 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :