Archives Mensuelles: janvier 2016

Animal


Je suis un animal sauvage.
Je l’ai toujours été.
Pendant longtemps on m’a crue domestiquée. Je me suis crue domestiquée.
J’ai obéi à de fausses doctrines et à des Maîtres de pacotille. Aveuglement.
Et puis ce monde m’a trahie.
Et j’ai redressé la tête et je l’ai vu réellement.
J’ai libéré mes sens, j’ai libéré mon libre arbitre, j’ai libéré mon discernement, j’ai libéré mon intelligence.
Je suis un animal sauvage.
Non pas au sens de la violence.
Une femelle alpha solitaire.
Libre comme l’air, je suis mon propre Maître.
Tu ne pourras pas m’apprivoiser.
C’est moi qui déciderai si je me donne ou pas.
Et si je reste ou pas.
Rien ne sera jamais sûr. Rien ne sera jamais gagné d’avance.
Aucune prison ne pourra me garder.
Ce sera dur. Insécurisant. Ça te demandera des efforts.
Tu devras chaque jour te remettre en question.
Parfois tu seras découragé. Fatigue peut être.
Mais je te promets, non je te jure, que tu ne voudras pas vivre une vie autre.
Tu goûteras enfin à ta plénitude. Je t’aiderai à être toi en mieux, en plus, en totalement.
A être un animal sauvage.
Un mâle alpha.
Le vrai toi.
Celui qui va avec le vrai moi.

CDM.

Amour


La vie est ainsi faite.
Au mieux 70 ans sans trop de bobos
Deux trois rencontres amoureuses  essentielles, pas celles dont tu rêvais,
Des enfants approximatifs qui n’en font qu’à leur tête, des amis qui ont leurs propres problèmes.
Des rêves usés, des projets décevants, des fortunes qui ne viendront pas,
Et finalement une seule (un seul) qui imprime ton coeur pour de bon parce qu’elle (qu’il) a tout compris de toi, qu’elle (qu’il) t’aime malgré toi, parce que sans elle (lui) la lumière de ta vie est bien terne.
Car l’amour est l’unique quête

Heure espagnole


Ma fille et moi accueillons pour une semaine sa correspondante espagnole.

16 ans, plutôt jolie, ne parlant pas un mot de francais et assez déterminée à nous imprimer son rythme plutôt que d’épouser le notre.

J’avais prévu un programme touristique qui a été très rapidement réduit à néant : Katrina sort du lit à 13h, reste 1h30 dans la salle de bain, grignote des sucreries qu’elle a amené à n’importe quel moment de la journée et se couche vers 1h du matin.

Ma fille a lâché l’affaire au bout de deux jours. C’est donc moi qui gère. 

Et ça m’est difficile. Voici plus de six mois que j’expulse de ma vie à peu près tous les gens que je connais, je ne supporte plus personne, tout le monde m’irrite. Je fuis les pleurnicheurs, les plaintifs et les patients psy. Ras-le-bol d’écouter – de subir – les lamentations et auto-analyses égotiques de mes anciennes connaissances.

Il n’y a plus de place dans mon coeur pour ça.

Je n’ai plus le gout de la vie en société, ni des papotages.

Je cultive une solitude intense et sauvage.

Alors être envahie par une capricieuse ado même pas à moi c’est une épreuve. Lui faire la conversation en espagnol, parler de la pluie et du beau temps, lui faire des sourires, être à son service … Tout ça pour que ma fille soit bien accueillie à son tour en Espagne dans quelques semaines.

Je vais y arriver, je vais y arriver, je vais y arriver 

Plus que cinq jours.

Histoire de pardon 


Pourquoi les hommes que j’aime ne me demandent jamais pardon pour m’avoir fait du mal ?

Pourquoi ils ne réalisent pas que de demander pardon à l’autre lui permet de se remettre  plus vite ?

Peut-être qu’ils n’ont même pas conscience de faire du mal. Quelle catastrophe. 

Moi je suis une femme douce et fragile, et sensible, et émotionnelle. 

J’ai besoin qu’il me demande pardon. Qu’il me reconnaisse comme un être qu’il a blessé.

Ce n’est pas grand chose un « pardon ». Ça ne coute rien. Et ça sauve les cœurs brisés. 

Allez Hombre vas-y …

Autour du féminin – (pub)


Je serai bénévole sur ce salon.

Pour ceux que ça intéresse 

  

Patati et patata


J’ai fait passer mon téléphone portable au lave linge.

J’ai perdu pas mal de données …

Pour ceux de mes amis qui sont ici merci de m’envoyer vos coordonnées :

Angelenemus@hotmail.fr

Bises.

Miracle de l’amour 


J’ai trouvé un truc formidable.

Quand tu es bourrée comme un coing et que tu envoies par texto des messages d’amour à tout ton répertoire, il y a une majorité de tes contacts qui te disent qu’ils t’aiment aussi.

C’est con d’attendre d’être bourrée.

Putain c’est bon.

Je vous aime !!!!

De mon balcon 


  

Mon balcon dans la montagne 

Ma montagne dans les Cevennes 

Bons baisers 

Bonne année nouvelle