(RE)découverte 

Etant obligée de faire du sport, je réinvestis mon quartier à petits pas lourds, jogging ou marche rapide, et découvre ce petit village avec beaucoup d’étonnement.

Toutes les vieilles maisons ont été retapées, les immeubles réaménagés, les rues nettoyées de leurs immondices et des tags outranciers. Plus de junkys ou de clodos bourrés dans les caniveaux. 

De nouvelles boutiques ont ouvert dans les anciennes échoppes. Épicerie bio, brocante qui donne une nouvelle vie aux objets, boulangerie traditionnelle, kebab à côté d’un végétarien. En face pizzeria et japonais. Fringues babas cool hors de prix, bijoux fantaisies, chapeaux, sacs à franges.

Mon amie My m’a expliqué que tout cela résulte de l’avancée inexorable des « bo-bo » (bourgeois bohèmes). Ils se sont mis massivement à racheter les vieilles maisons et à les retaper. Le quartier est à eux. Ils se déplacent à pied ou en vélo, ils ont plein d’associations culturelles, sportives et humanitaires. Ils sont à la fois très snobs et très communautaires. Ils mangent des trucs bizarres, du tofu et de l’orge germé et s’enfilent du whisky vintage pour digérer. J’étais en jogging et baskets et on m’a regardée de travers : je faisais tâche. Ça c’est l’histoire de toute ma vie, je ne fais partie d’aucun groupe.

Le quartier est proche du centre ville, tout en restant un cocon confortable, demeuré longtemps inaccessible aux promoteurs et spéculateurs. Actuellement le prix au mètre carré est devenu inabordable. 

Beaucoup de maisons ont même un jardinet et un puits. Ainsi j’ai découvert une délicieuse boutique : les propriétaires retapent des objets trouvés, jetés, cassés et les rendent beaux. Outre la vente d’objets hétéroclites, ils ont ouvert leur jardin minuscule pour en faire un lieu de restauration absolument adorable.

On peut y boire le thé en dégustant un croustillant poire chocolat (snif, pas pour moi) ou des salades généreuses, en écoutant un vinyle de B.B.King (et oui). Tout est à vendre, les tables, chaises, bougeoirs, cadres, verres, … Tout est dépareillé mais joliment arrangé. 

J’adore cet endroit. 

 

 
  

La prochaine fois que j’y vais j’obéirai au code vestimentaire.

  

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 16 mai 2015, dans La vie passionnante d'Angel. Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. J’ai revendu mon vinyle de BB King vendredi. Mais c’était sûrement pas le même. 🙂

  2. Super! Le voyage est au coin de la rue, nul besoin de faire 15 heures d’avion. 🙂

  3. Bonjour ! C’est dommage je ne peux pas voir les photos …même si je clique sur le petit carré 😦

  4. « La prochaine fois que j’y vais j’obéirai au code vestimentaire. »

    Moi, je suis beaucoup moins docile…
    PS : comme ptb41, je ne peux pas voir les photos.

  5. Ah ! Tu me rassures ! Avec la dernière photo, c’est excellent ! 🙂 (C’est un rajout je suppose, il n’y en avait que 2 que je ne pouvais pas ouvrir ce matin il me semble…)
    Devine ce que je me suis offert ce week-end ? Mdr ! 🙂

  6. Une saharienne cerise un peu passée vieillie !… J’ai trop la trouille que ce soit bobo !!! 🙂

  7. Voilà un quartier qui donne envie d’y flâner… Sans jogging pour ma pomme ! Courage 😉

    • Je déteste le jogging, ça n’a pas de sens.
      Donc il faut impérativement que je fasse quelque chose qui me plait en même temps.
      Comme combler ma curiosité, apprendre une langue étrangère grâce à mes écouteurs ou papoter avec une copine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :