Urgent

j’ai besoin de jolies choses

De poésie 

D’amour sincère 

De sourires et de clins d’œil 

De rose et de doré

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 4 avril 2015, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Voilà un sourire 🙂 et de jolies pensées pour que ton voeu soit exaucé.
    Bizzz


  2.  » Eliphas Levi » Album MERCI 1984

  3. http://www.deezer.com/track/16941450

    « Coltrane à l’instant

    A pas de géant sous les torrents, j’ai voyagé

    D’Alabama à Philadelphie, j’ai voyagé
    Dans les lamentations de Lonnie, j’ai voyagé
    Sans jamais écouter mes tourments, j’ai voyagé

    Extrême suprématie, assis dans un coin de nos cœur
    De la photo, dans un silence plein.
    Des impressions, des sensations justes
    Juste des sensations.

    Il faudrait comprendre, je le puis
    Puits où j’irai puiser un pays
    Une inspiration, inspirer l’infini

    Choses favorites et préférées
    Les équinoxes résolus…
    Oh je vais poursuivre mon voyage !
    Dans ces quelques clés de métal
    Qui me donnent les clés du bois
    Oh fabuleux dormeur du val !
    Où je pourrai jouer avec toi
    Dont les anches m’auront nourri toute ma vie
    A l’abri des douleurs

    J’ai creusé l’instant présent, j’ai
    Bémolisé le sang, j’ai
    Surtout chanté, j’ai surtout regardé

    Ces triples croches accrochées à mon cœur
    Ces ré mineurs que tu poursuis
    Ces si bémols qui manifestent
    Et la colère que je fais mienne.
    Ces walkings tant de fois empruntés
    Tant de chemins tracés à la tierce
    Adhérant à la vie
    Epreuves à l’appui

    Sans les ascensions réalisées
    Les moments notice observés
    Sans les poursuites du voyage
    Et les septièmes nécessaires
    Qui m’ont forgé un paysage
    Les affinités que j’enserre sous les accords quand, épuisé
    Dans ta maison, j’arrive à l’abri des douleurs
    Comment aurais-je pu

    Chanter l’instant présent ?
    Goûter chez les marchands de couleurs, des harmoniques
    Sous les yeux d’En-Haut ?

    Sous mon humeur
    Tonalité de mon humeur
    Tonalité engloutie qui redistribue les quartes à l’infini
    D’en-haut.

    D’en-haut…

    Les tierces et les accords quand, épuisé
    J’arrivais dans ta maison
    M’accueillaient, épousaient, éprouvaient des formes
    Nouvelles.

    Oh la furie du bois, adossée à l’enfance

    Le son, la voix, les cercles et les peaux !
    Oh les beaux gestes confondus !
    Et les difficultés
    Je les ai résolues. »

    Pierre Michel Sivadier

  4. Un sourire, un brin de soleil, thé ou café ?

  5. Ah ma chère Angel, je suis bien désarmé…Pense à ton petit neveu. Bisou

    • A certains moments il faut des sensations de bonheur de « première ligne », que pour soi. De l’intense, du monumental.
      Une force de vie qui donne l’énergie de continuer.

  6. Ah! Mais là , pour moi, il n’y a que la Nature qui peut m’offrir une telle sensation. Le virtuel a ses limites. Va faire un tour chez toi. Comment va ta maison?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :