Archives Mensuelles: mars 2015

Classe découverte


biodiversité dans l’herbe 

  

Luke


Voilà. 

Mon neveu est né.

Je suis émue.

Doucement émue et déjà pleine d’amour pour lui.

Monument valley


Je me souviens 



Nous étions là.

Nous nous étions promis d’y retourner avec nos enfants.

Il ne faut pas faire de promesse, on ne les tient jamais.

Il ne faut jamais remettre à demain, demain n’existe pas.

Histoire de mon iPhone 


Je suis fan des nouvelles technologies.

Quand j’ai pris un iPhone 5c j’ai littéralement jubilé. C’était indubitablement mon jouet à moi.

Il ne me quitte jamais, il contient tous mes secrets, mes rendez vous, mes penses-bête, mon agenda, mes contacts, des jeux, des photos …

Entre lui et moi ça a commencé à foirer quand peu à peu, inexorablement, la batterie a commencé à me laisser tomber. Quand il fallait que je le recharge toutes les nuits, puis deux fois par jour, et là trois à quatre fois par jour.

Je me suis aussi bien agacée avec les chargeurs : mon (détestable) chat adore manger le caoutchouc tendre des fils (et les bousille).

Ça veut dire que j’ai dû à plusieurs reprises acheter un nouveau chargeur, non universel, exclusivement de la marque pour un prix incompressible. 

Une fois j’en ai commandé un sur un site (douteux) chinois pour 1€ : il a fonctionné une semaine. Ensuite mon téléphone m’a clairement énoncé que mon chargeur non estampillé n’était pas reconnu.

Et là c’est le drame : 

  

Je peux éventuellement faire changer la vitre cassée. Mais contre la somme de 119€.

Alors pour résumer : 

Vitre cassée 119€ (et par un technicien non agréé donc plus la peine de retourner à la maison mère c’est comme s’il était perdu corps et biens)

Batterie fatiguée (en 18 mois) : 17€90 par internet mais attention les vis ne sont pas standard et il faut acheter aussi les outils et surtout savoir le faire.

Chargeur exclusivement de la marque : 19€90

Total : la moitié de sa valeur.

Alors voici un message pour les responsables Apple :

Je déteste qu’on me prenne pour une conne, une vache à lait, une consommatrice compulsive.

Alors, comme j’ai choisi la décroissance générale dans ma vie, je vais opter pour un autre type de téléphone, moins cher, moins gadget, plus solide, qui n’ait pas d’obsolescence programmée. 

Trop c’est trop.

Apple continuera sans moi.

La boulette 


Je suis hilare : me suis inscrite sur linkedln, un site professionnel.

J’ai fait une fausse manœuvre : j’ai autorisé le site à piocher dans mes contacts, et surtout de fouiller dans mes boîtes mails pour proposer d’être en contact avec tous les gens que je connais (ou à qui j’ai envoyé des mails depuis 1995) donc tous mes patrons, mes amants, mon déménageur, mes vagues relations, mon concessionnaire Honda, la maîtresse de mon mari, ma grand tante, ont reçu un mail en proposant qu’on reprenne contact.

La belle boulette du jour.

Depuis je reçois plein de mails et textos.

La maîtresse de mon ex mari a dû se poser des questions …

Moi par contre je me marre.

Ceci




Vide de sens




Cellule


Quelle idée de prendre des cours de biochimie à mon âge. Je rame, je n’ai pas le niveau.

Je dois reprendre toute seule les cours de biologie scolaire pour comprendre ce qu’on me dit.

Ma prof est tellement brillante que je me sens avoir le cerveau d’une d’amibe.

Et on en est qu’à la cellule …. Alors la phytothérapie … Ça me paraît loin.



Apiculture – happy culture


Expérience réussie : l’essaim va très bien, elles sont restées, elles s’éveillent et frétillent, il y a assez de fleurs et d’eau

Dans un mois deux nouvelles ruches arrivent.



Justice divine


J’ai toujours eu foi en l’ordre naturel des choses.

Une sorte de logique générale que je ne pouvais pas comprendre, limitée génétiquement que je suis par mon cerveau seulement humain. Dans mon idée (incrustée dans mon être) tout finissait par s’équilibrer, les bons étaient récompensés et les mauvais punis. Du pur manichéisme judéo-chrétien.

Alors j’ai fait ce qu’on appelle communément « des bonnes actions ».

Tout le temps. Au détriment de mon propre intérêt.

J’ai aidé, assisté, nourri, logé, subventionné, consolé, laissé passer avant moi, … Sans rien attendre en retour. (Mais avec l’espoir que l’on fasse pareil pour moi si besoin).

Et voilà : pas de retour.

Et même, j’ai pu voir de mes yeux de nombreuses injustices insupportables.

Des vies entières dégueulasses où les monstruosités s’accumulent sans fin jusqu’à ce que le sujet de suicide.

Des saloperies d’humain(e)s, mauvais, malhonnêtes et méchants en conscience, à qui la vie sourit. Qui ont tout, santé, argent, équilibre amoureux.

Totalement insupportable comme idée. 

Je vis dans un doute nouveau et stupéfiant. Non la justice divine n’existe pas. La vie est seulement un hasard absurde et la morale est un lavage de cerveau pour tenir les foules.

Je ne suis pas en colère. Je ne suis pas haineuse.

Je vais cesser de me distribuer gratuitement. 

Je vais expérimenter l’égoïsme et la culture du « moi d’abord ».

Peut être que ça m’ira mieux au teint.