Réflexions sur la condition féminine

J’étais dernièrement au cinéma avec ma fille. Pour voir un film tout public, rien de notable.
Il y a eu la bande annonce du film « 50 nuances de Grey ».
Je n’ai pas lu le livre et je n’irai pas voir le film. Non pas par fausse pudeur mais parce que je trouve que c’est mal écrit et que ce que je demande prioritairement à un auteur c’est d’être littéraire, d’avoir du style.
La littérature érotique j’aime bien ça, mais quand c’est bien écrit.
Bref, nous avons subi sans l’avoir choisi la bande annonce de « 50 nuances de Grey ».
On y voit une femme en extase dans des circonstances sexuelles spéciales : attachée avec les yeux bandés, fouettée avec une badine, chopée par plusieurs personnes, soumise et en redemandant encore.
Ma fille de treize ans était donc là.
J’étais gênée.
Comment lui dire que ce qu’elle a vu n’est pas une norme ?
Qu’elle n’a pas à subir les exigences sexuelles d’un homme, ses fantasmes, névroses et déviances ?
Que c’est elle qui décide. Qu’elle ne doit jamais se forcer.
Qu’être une femme n’induit pas d’être esclave sexuelle.
Que non, l’amour n’est pas conditionné par les faveurs sexuelles.
J’ai peur pour ma fillette.
Dans cette société où les filles doivent être belle avant tout, et intelligentes, et travailleuses, et sexuellement « libérées » …
Porter des strings, s’épiler les sourcils, les aisselles, le sexe, se maquiller, avoir de faux ongles en plastique, faire du 90C mais du 34-36, marcher avec des talons de 10cm.
Tout ça en étant une salariée impliquée, qui quand elle rentre à la maison peut préparer un veau marengo et reconnaître un bordeaux.

La condition de la femme moderne.
C’est ça être libre ?
Il est passé où le féminin divin dans tout ça ?

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 27 janvier 2015, dans Côté sombre. Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Juste lui expliquer les choses simplement… Ce que j’avais également fait naturellement avec mes 2 Lutins quand ils étaient adolescents au même titre que ma fille…

  2. « La condition de la femme moderne.
    C’est ça être libre ?
    Il est passé où le féminin divin dans tout ça ? »

    Exactement : « Rien à subir »
    Bravo !

  3. Les hommes pourraient d’ailleurs dire la même chose : « Rien à subir »

    « La condition de l’homme moderne.
    C’est ça être libre ?
    Il est passé où le masculin divin dans tout ça ? »

    Pourquoi est-ce si difficile de dire NON parfois ?

  4. J’étais dernièrement au cinéma avec mon fils. Pour voir un film tout public, rien de notable.
    Il y a eu la bande annonce du film « 50 nuances de Grey ».
    Je n’ai pas lu le livre et je n’irai pas voir le film. Non pas par fausse pudeur mais parce que je trouve que c’est mal écrit et que ce que je demande prioritairement à un auteur c’est d’être littéraire, d’avoir du style.
    La littérature érotique j’aime bien ça, mais quand c’est bien écrit.
    Bref, nous avons subi sans l’avoir choisi la bande annonce de « 50 nuances de Grey ».
    On y voit une femme en extase dans des circonstances sexuelles spéciales : attachée avec les yeux bandés, fouettée avec une badine, chopée par plusieurs personnes, soumise et en redemandant encore.
    Mon fils de treize ans était donc là.
    J’étais gêné.
    Comment lui dire que ce qu’il a vu n’est pas une norme ?
    Qu’il n’a pas à subir les exigences diverses d’une femme, ses fantasmes, névroses et déviances ?
    Que c’est lui qui décide. Qu’il ne doit jamais se forcer.
    Qu’être une homme n’induit pas d’être un esclave.
    Que non, l’amour n’est pas conditionné par les faveurs sexuelles.
    J’ai peur pour mon fils.
    Dans cette société où les hommes doivent être beaux avant tout, et intelligents, et travailleurs, et sexuellement « libérés » …
    Tout ça en étant un salariée impliqué, qui quand il rentre à la maison peut préparer un veau marengo et reconnaître un bordeaux.

    La condition de l’homme moderne.
    C’est ça être libre ?
    Il est passé où le masculin divin dans tout ça ?

    Signé Un Homme !

  5. Bonsoir..c’est de bien de s’insurger contre des la destruction de toutes nos valeurs..je suis opposée également à un tas de choses..je demande simplement que le passage du bébé à l’enfance puis à l’adulte ne sorte pas des normes..Sans être rigide faisons nos propres expériences de la vie et,cela sans vouloir à tous prix brûler toutes les étapes..Ne faites pas de la publicité à ce genre de torchon..merci:)

  6. Filles et garçons apprenons leur à vivre en bonne harmonie , en complémentarité, dans le respect l’un de l’autre . C’est chouette d’être une fille ! C’est chouette d’être un garçon !
    Il faudrait que les médias suivent le mouvement et ne salissent pas tout avec des images qui sont nettement pornographiques .
    C’est comme dans les magasins « genre solderies » où certains articles qui étaient jadis vendus dans une boutique spécialisée sont mis en rayon exposés aux regards de tous les clients … Je trouve ça vraiment moche et désolant .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :