Histoire d’ado

Je n’ai pas eu d’adolescence.
Pas eu le temps ni la chance.
Oh je ne vais pas raconter ma vie de Cosette, c’est du passé.
Cependant le passé a fait de moi ce que je suis.
Je suis une femme qui d’enfant est devenue adulte à onze ans et quatre mois. Y’en a pour qui c’est pire.
Je ne me plains pas : j’explique.
Ma fille a treize ans.
C’est une adolescente.
J’adore cet humain totalement chiant.
Qui vit et évolue au milieu d’adolescents.
Je l’ai récupérée vendredi à la sortie du collège dans un état épouvantable. En larmes, blanche et perdue. Ses deux meilleures amies se sont liguées contre elle. Bêtement, violemment et vicieusement.
La maman louve que je suis a eu envie de sortir les crocs et de déchiqueter de la petite garce.
Les filles de treize ans ont à leur disposition un paquet d’armes très efficaces de nos jours.
Elles n’ont pas l’intelligence ou la maturité de comprendre ce qu’elles font.
Les parents ont laissé tomber depuis belle lurette, alors il n’y a pas de limite.
Instagram et Facebook (et autres) sont des échafauds parfaitement légaux.
On peut publier des horreurs, des ragots, des mensonges, des photos.
C’est l’info-intox qui assassine dans l’indifférence générale.

Mais moi je n’ai pas l’intention de laisser tuer mon enfant.
Parce qu’elle est mon enfant.
Et que j’ai une rage monumentale qui monte.
Et que je dois canaliser.

L’urgence c’est de virer les ordinateurs et téléphones portables.
J’ai convié les mères des garces à boire un café. Pour parler.

Mais en attendant je vais choyer ma fille. Lui donner confiance, lui apprendre le second degré, lui enseigner ce qu’est la « garcerie » des filles, que ce n’est pas grave, que ça va passer vite, et que oui elle doit tous les jours : se laver, faire ses devoirs et ranger la vaisselle.
Que les filles de treize ans sont de petits animaux sauvages aux dents pointues. Que l’adolescence finit un jour
Et que je l’aime. Pour toujours.

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 25 janvier 2015, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Apprends-lui à ne pas se laisser bouffer !!! tellement fragile l’adolescence!!!!!!

  2. Non, ce n’est pas le plus bel âge de la vie !

  3. Âge ingrat … ça passera, juste profiter de ce que l’adolescence apporte comme insouciance et quelques coups

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :