Archives Mensuelles: février 2014

Mais bien sur.


En ce moment un rien m’agace.
– « Véronique vous pouvez m’amener un café ? » (Trois hommes dans la même pièce que moi, plus jeunes ou moins gradés, dont un stagiaire mais c’est à moi qu’il demande, parce que je suis la femme)(et pas de s’il vous plait)
– « pourquoi ce dossier n’est pas fait ! » (parce que j’en ai fait vingt autres a la place)(merci mon chien)
– « vous n’avez pas répondu au téléphone quand j’ai appelé » (effectivement à 19h je suis chez moi avec ma fille et je ne suis pas sensée bosser surtout que j’ai déjà 10h de bureau dans les jambes)
– « ce client s’est plaint de vous ! Je ne suis pas content » (ça tombe bien que vous en parliez , moi non plus je ne suis pas contente, ce client m’a agressée et vous ne m’avez pas protégée)(ni pris mon parti je vois)
– « madame, je vais vous faire un procès, je vais vous faire virer ça fait seize ans que ce dossier dure vous êtes nulle » (hum, j’ai votre dossier depuis six semaines et j’ai plus avancé que sur les seize années précédentes. Vous et votre famille êtes tarés. Je suis votre seul et unique espoir d’en finir. Personne n’en a rien à branler de vous et de votre dossier qui en plus ne rapporte pas un centime. Alors non seulement on ne m’insulte pas mais en plus on me baise les genoux tous les matins)(tu veux que je sois virée ?? Moi aussi je veux être virée mais y’a pas moyen ! Ils s’accrochent à moi comme des tiques)
–  »

Publicités

Sourire


Voilà
Un nouveau jour se lève.

Bangkok


Il est 2h22 à Bangkok.
Normalement je m’en fiche.
Mais ce soir non.
Mon ami R. est à Bangkok là maintenant.
Il est parti en Asie le 25 janvier dernier et revient début avril.
En partant il a dit « je vais faire un tour ».
Un grand tour oui !
La semaine dernière il était à Bali.
Aujourd’hui (enfin pour lui c’est la nuit) . Il est dans une école de massage thaï.
J’aime bien son côté aventurier.
Il n’a peur de rien et trouve le monde follement intéressant.
Il en a vu une grande partie.
Rien n’a comblé son insatiable curiosité.
Il a l’air d’être un doux rêveur, il est souriant.
Personne n’imagine qu’il soit dangereux ou bizarre ou déviant.
Alors il est bien accueilli partout.

Il m’écrit presque tous les jours pour me raconter ses aventures. Dès qu’il trouve un endroit où il y a internet.
Il envoie des photos aussi.
D’enfants qui jouent en riant, de fleurs, de paysages, de son assiette, de vaches sacrées. De la vie là bas.
Ça lui plait.
Il avait besoin de laisser ses déprimes françaises.
D’être quelque part où les gens sourient.
Même dans la misère. Même pieds nus dans la poussière.
Quelque part où les gens partagent leur bol de riz en vous tapant dans le dos.
Il y est.

Il se ressource.

Et il m’explique tout ce qu’on fera ensemble quand il reviendra.
Je suis contente je lui manque un peu.

Sans Valentin


Hier soir j’ai improvisé chez moi une soirée femmes sans Valentin(s)
Chacune a amené une fleur à donner, à boire et à manger.
C’était fantastique.
On a bu, chanté, dansé, fait des vœux d’amour.
Parlé des hommes que l’on a envie d’aimer.
On a ri sans fin.
On a dégagé une énergie de joie incroyable.
C’était bon.
C’était un instant parfait.

Histoire de rien du tout.


J’ai été convoquée par la direction.
Mon poste coûte trop cher.
Rien de personnel.
J’ai dit « je suis virée ? »
On m’a dit « bien sur que non, quelle idée ! »
J’ai dit « donc ? »
On m’a dit « il faut que vous rapportiez plus ».
J’ai dit « je crois qu’il vaut mieux me virer ».

Love love love


20140214-083144.jpg

La lecture


Demain, devant un très large public, dans le cadre d’une manifestation pour lutter contre la maltraitante des femmes dans le monde, mon texte sera lu.
J’en suis émerveillée et émue.
Pour plein de raisons.
J’aime que ce bébé là vole de ses propres ailes et fasse résonner les femmes, celles qui œuvrent pour la réconciliation de masculin et du féminin.
J’aimerais qu’il fasse aussi résonner le cœur des hommes.
Pour qu’ils aiment un peu mieux les femmes de leur vie.

Voilà.

JE NE SUIS PAS UNE CREATURE DE SECOND RANG
Je suis une FEMME.
Je ne suis ni inférieure, ni supérieure
Je suis l’égale.
La complémentaire.
L’éternel féminin en moi me rend plus forte que la plupart des hommes.
Souvent ILS ne comprennent pas mon courage et le dévalorisent
Aimer comme je les aime est mon acte de foi le plus merveilleux
Parfois je suis infiniment fragile, terriblement impuissante
Parfois je coupe comme la lame du rasoir
Je mords
Sans doute pourrais-je soumettre les éléments
Mes émotions sont l’émulsion de tous les éléments
Ils me rendent hautement humaine et divine à la fois.

Je suis aimante, je suis attentive, je suis présente
Je suis exigente, je suis intuitive, je suis sensible
Je suis coquine, rêveuse, impliquée
JE VEUX ETRE CHOYEE
Tout ce que l’on me donne, je le rends au centuple
Je suis une déesse, je suis une succube,
Je ris à la vie.
Je pleure,
J’expérimente tout, le bon et le mauvais.
Je suis curieuse, je suis langoureuse, je suis courageuse.
Je suis chaude, je suis sensuelle, je suis douce, je suis jouisseuse
Homme, Je suis maitre de ton désir,
Je suis la source de ton plaisir et de tes émotions
Il faut m’aimer, me protéger, me dorloter, me sécuriser, me caresser, me regarder, me libérer
Il faut me donner l’oxygène
Soit un CHEVALIER, soit un HOMME, mon HOMME.

Car je suis la clé, l’unique clé.
Si je t’aime tu es immortel.

Je suis une FEMME

Poésie ou philosophie ?


L’univers tout entier tient dans une goutte d’eau.

20140212-230850.jpg

fichtre je ne parle que de nourriture en ce moment !


en même temps à proximité de la St-Valentin si je parle d’amour je vais pleurer

donc il vaut mieux parler de nourriture !

Mouai


Comment dois je interpréter la chose ?
Moi on m’offre du boudin.

20140210-220558.jpg