Archives Mensuelles: décembre 2013

Le tableau s’appelle « Beauté intérieure »


20131231-101230.jpg

Publicités

Noël c’est fini


Il va me falloir bien un an pour envisager de revoir ma famille.
Tous réunis (15 personnes) pendant une dizaine d’heures dans une seule pièce : ils ont réussi à me rendre dingue, déprimée et alcoolique.
J’ai claqué one million dollar en cadeaux et j’ai reçu trois merdes (vraiment!)
J’ai failli me claquer avec mon beau frère qui prend un malin plaisir à s’opposer systématiquement à tout le monde.
J’ai dû arbitrer le combat de poules protégeant leurs poussins (mes sœurs) à cause de principes éducatifs différents.
Papa qui s’énerve parce que personne ne vient à table et qu’il a faim
Maman qui donne des ordres en cuisine, râle parce qu’on fait pas comme elle veut et repasse après nous en râlant de nouveau. Qui refuse de l’aide mais se plaint d’être épuisée.
Les gamins qui hurlent, courent dedans, se battent, pleurent, cassent leurs cadeaux, sont crevés, mangent n’importe quoi, ne restent pas à table, se coincent les doigts dans les portes, font des clans, jouent avec les cartons, dorment n’importe où.
Les réflexions désobligeantes, les règlements de comptes, les piques et boîtes …
Ras le bol de Noël, ras le bol de la famille.
Je rentre chez moi.
L’an prochain je vais aux Seychelles.

Joyeux ….


20131224-215756.jpg

Aujourd’hui


Mes souvenirs sont comme une immense couverture douce et tendre.
C’est arrivé.
J’ai vécu.
Ça a été bon ou ça a fait mal.
Ils sont là.
Ils me libèrent de la terreur de n’avoir pas vécu.

14 heures


Oui
C’est le solstice d’hiver
La nuit va durer 14 heures

20131221-114907.jpg

Trop


Il m’a dit : je ne peux pas, tu es trop vivante. »
Les excuses bidon pour décliner une possibilité d’histoire (d’amour, de couple, de sexe)
Au lieu de juste dire « non tu ne m’attires pas » ils se croient obligés de rajouter des trucs pour faire passer la mauvaise nouvelle (comme si j’attendais désespérément après eux ! )
Tu es merveilleuse mais je réalise que je n’ai pas envie de m’engager
Tu n’y es pour rien vraiment c’est moi qui cloche
Tu es trop bien pour moi ça me bloque
Tu es trop brillante je me sens minable à tes côtés, j’assume pas du tout
Je n’arrive pas à m’impliquer avec toi j’ai trop de soucis en ce moment
Tu es trop vivante

Bon ok. Je préfère ça quand même à la muflerie :
Tu es trop grosse
Je déteste ta maison
Tu es trop vieille je veux des enfants (homme de 56ans)
Quand tu me parles je ne comprends pas la moitié de ce que tu dis
Tu gagnes mieux ta vie que moi ça me fait débander
Tu es trop cochonne (????)
Tu as trop de copains
Je supporte pas tes copines

Hahaha
C’est si ridicule tout ça.
Moi je dis juste que quand ça coule de source on ne se pose pas de question, on n’a pas d’arrière pensée et on n’a peur de rien.
On appréhende l’autre dans son tout et on aime chaque molécule.
N’importe quoi les garçons.

Méditerranée


20131215-183306.jpg


Il a dit :
Je ne veux pas un feu de paille
Je veux l’Etna

Bon d’accord.

Question du jour


Peut-on envisager raisonnablement de sortir avec un homme qui collectionne les jeeps ?
(Pas en jouet, en vrai)