Hommage à mon chat oups je veux dire à Monsieur E.

Je l’ai appelé « mon chat » pendant plusieurs années avant qu’il n’ose me dire qu’il détestait cela. Il trouve ça niais.
Monsieur E.
Je l’ai rencontré ici sur la toile, avec mon blog d’avant, celui d’Adigalia, au printemps 2008 (c’est fou tout ce qu’il s’est passé dans ma vie sur cette période là, j’ai rencontré un paquet de gens essentiels).
Lui il est toujours là et il s’avère que c’est mon siamois. Nous sommes connectés. Je sens quand il va bien ou quand il va mal. Et réciproquement.
Ce n’est pas un sentiment amoureux, c’est autre chose. C’est très fort.
Hier il est resté en contact téléphonique avec moi toute la soirée à me raconter des histoires pour faire diversion parce qu’il sait que je crève de peur quand il fait orage.
Il sait ce genre de chose sur moi.
Il sait à quel point je peux être perdue, il sait à quel point je peux être plaintive, il sait à quel point je peux être vulgaire, il sait à quel point je peux être hors norme, il sait à quel point je suis sensible jusqu’à la névrose.
On se ressemble (bien qu’il soit persuadé d’être nettement plus sombre que moi). (c’est possible).
Il sait à quel point je l’aime car il m’aime autant.
On passe un temps fou ensemble alors qu’on vit à 800 km de distance.
Très souvent on commence notre journée ensemble et on la finit ensemble, au téléphone, par texto, par mail.
En fait c’est rare qu’on passe une journée sans communiquer.
Il sait tout de moi. Vraiment tout. Plus que n’importe qui.
Je ne crains pas son regard ou son jugement, sa tendresse pour moi est infinie, son indulgence aussi.
Il accepte toutes mes maladresses, mes failles, mes défauts.
Bien sur c’est réciproque.
Un appel de lui et je fais les 800 km pour aller le sauver s’il me le demande.
Il ne le demande pas. Il est un peu sauvage. Sa solitude le guérit de tout. Savoir que je suis là lui suffit.
C’est fou d’être autant lié à quelqu’un.
Je me demande parfois si j’arriverais à lui survivre. Chut, il ne faut pas se poser ce genre de question.
On s’est vus plusieurs fois, j’aime ses enfants, j’aime sa mère. Pas toujours sa musique, j’adore sa plume, son humour désespéré parfois, sa sagesse (il a une expérience de la vie qui dépasse la mienne), ses photos, sa poésie, son intelligence fulgurante. Le voir évoluer est une expérience merveilleuse, c’est comme observer une étoile.
Quand il est en crise je pourrai faire n’importe quoi pour lui. Tuer ou mourir.
C’est mon fils, mon père, mon frère. Mon siamois.

Il aime une femme et je sais qu’ils seront bientôt ensemble parce qu’ils sont faits l’un pour l’autre.
Je prie pour qu’ils arrivent à se rejoindre.
Je prie pour qu’elle m’aime un tout petit peu pour que je ne perde pas mon frère siamois, mais si elle ne m’aime pas je m’écarterai.
Bien sur.

Et l’homme que j’aimerai aimera forcément Monsieur E.
Sinon il passera sa route.

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 5 octobre 2013, dans La vie passionnante d'Angel, Love Love Love. Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Waouh quelle déclaration…..
    Tiens il y avait un petit manque là:
    Smack!!!

  2. Je suis en paix avec moi même, tous ceux que j’aime savent que je les aime
    Je suis persuadée qu’avancer dans la vie en se sachant aimé est un cadeau.
    C’est un cadeau gratuit, désintéressé, pur et sincère.
    Alors il ne faut pas se priver !!

  3. Il en a de la chance Monsieur E!…Content de te lire, j’espère que tout va bien dans ton nouveau lieu de vie. Bises

  4. Je pense savoir de qui il s’agit 😉

  5. Un petit coucou en passant pour te dire « bon courage » pour le déménagement .
    Bizzzz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :