Histoire du syndrome de la prison

Hier j’ai vécu un moment d’angoisse intense.
J’ai reçu un récapitulatif de mes trimestrialités pour la retraite …
Comme tous ceux de ma génération, je sais à l’avance que la retraite est devenue un concept aléatoire et virtuel …
Bref, je suis censée bosser jusqu’à mes 67 ans … Ce qui en soi ne me fait pas peur.
Ce qui est inquiétant c’est que je ne supporte plus du tout mon travail et que je vais mourir si je dois continuer comme ça pendant 24 ans …. Même pas envisageable.
Et la cerise sur le gâteau : lors d’un bilan de compétence on m’a dit que j’étais trop vieille.
Pour résumer : après 40 ans, alors qu’il faudrait continuer encore 30 ans grosso-modo, vous êtes fini, bon pour la casse …
Incohérent.
Ce matin je hais mon bureau et le ressens comme une prison.
Seule option : créer ma propre entreprise. Mais de quoi ?

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 16 mai 2013, dans Côté sombre, La vie passionnante d'Angel. Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. Une entreprise du merveilleur ? 🙂
    Une entreprise féminine des petits travaux ?
    ( tu fais , faisais quoi comme boulot ? )

    • je suis notaire et je m’occupe des morts … (aussi des patrimoines)

      • je suis trés admirative de ceux qui s’occupe des morts

        mon arrière grand père était croque-mort
        Le patrimoine aussi c’est important …pour les vivants 🙂

        c’est sûr salaire en moins etc …
        certainement tu ressens un peu de la lassitude et puis ya ce(tte) patron(ne)
        moi aussi je travaille dans un bureau et je me lasse , mais j’ai la chance d’avoir un trés bon entourage .
        Je te souhaite plein de bonnes rencontres , et de courage dans tes recherches

    • enfin, plutot apprenti notaire, j’ai le diplome mais pas la charge et encore moins le salaire !

  2. Trop vieille? La personne -psycho du travail?- qui a posé ce diagnostic me semble faire preuve à la fois d’une grande incompétence et d’un manque de respect absolu. C’est oublier un peu vite les savoir-faire et savoir-être acquis par expérience, c’est oublier aussi que la maturité des « séniors » (hé oui! à partir de 45 ans) est une richesse dont on ne peut se passer. Comment imaginer un monde du travail où n’évolueraient que des « juniors »?
    A explorer peut-être : une reconversion dans le cadre d’un CIF (congé individuel de formation).
    Formatrice, ça ne te tente pas?

  3. Ne t’inquiète pas, les jeunes te laisseront de la place : ils sont tellement ingérables au travail (n’arrivent pas à l’heure, ne respectent pas le règlement intérieur d’une entreprise etc…). Ou alors les entreprises devront s’adapter à eux… Tu as donc des qualités qui seront toujours appréciées au travail. Justement les jeunes ne veulent plus vivre en prison dans une entreprise, et ils le disent !…
    C’est certain je généralise un peu avec les jeunes ; mais c’est une tendance irréfutable actuellement. Surtout chez les garçons… D’ailleurs les filles plus « bosseuses » prennent presque toutes les places lors des concours et examens (médecine, kiné, expert-comptables, notaires…)
    Nouvelle société ???….

  4. Cyber-conseillère j’adhère….
    Non je ne suis pas pot de colle 😉

  5. Et pourquoi pas écrivain ? Tu es très douée pour ça aussi .Tu écris ton bouquin …tu fais un tabac dans les ventes et après tu laisses ton boulot …pour te consacrer à ton oeuvre qui te permettra de vivre largement . 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :