Histoire de travail

Je travaille régulièrement depuis l’âge de 14 ans. Et dans mon domaine actuel depuis le 1er juillet 1991.
22 ans, et huit entreprises avec 20 patrons en tout.
Je n’ai jamais quitté un job dans de mauvaises conditions, on m’a regrettée, et à chaque fois je suis partie parce qu’on est venu me débaucher.
Je ne sais pas ce qu’est un entretien d’embauche, mes employeurs étaient sur la sellette pour que j’accepte leur offre.
Je suis donc une privilégiée, extrêmement protégée.
J’ai plusieurs fois refusé des postes mieux rémunérés parce que je savais qu’humainement je ne serais pas bien.

Mon job actuel je l’ai accepté exclusivement pour l’argent. Je n’ai pas de regret : juste après mon divorce c’était plus ou moins une question de survie.
Là, pour la première fois de ma carrière (ou presque), j’ai fait un C.V.

Le harcellement moral est permanent, heures sup titanesques non rémunérées, congés imposés ou refusés, vexations et humiliations au quotidien, système d’écoute dans les bureaux et mouchards sur les ordi,  conditions de travail déplorables.

J’en ai marre, tout l’or du monde ne justifie pas d’être traitée ainsi.
J’aime vraiment ce que je fais, mais j’ai vécu en direct la dégradation des conditions de travail dans ce secteur, pas seulement dans ma boîte actuelle.
La soif de profit qui rend les dirigeants tarés. Pour ne pas restreindre leur niveau de vie ils sacrifient la qualité, ils pressurisent le personnel, virent les anciens trop chers, emploient des stagiaires à 80% du smic pour faire le même travail (impossible), et utilisent des méthodes de contraintes intellectuelles sur leurs subalternes pour les inciter à courber l’échine.
Ça s’appelle «tuer la poule aux oeufs d’or».
Concrètement, l’argent qui rentre est essentiellement généré par les «petites mains».
Je suis en train de faire un bilan de compétence pour changer totalement de secteur, je n’ai plus d’énergie à leur donner. Trop écoeurant.
Mon savoir et mon expérience partiront avec moi.
Oh je ne me fais pas d’illusion, mon départ ne changera pas la face de la profession.
Ce qui va la changer, c’est que je ne suis pas la seule.
Nous sommes nombreux. Vraiment.
Pour l’instant ils s’en foutent de cette hémorragie de compétences.
Jusqu’à quand ?

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 10 avril 2013, dans Côté sombre, La vie passionnante d'Angel. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Harcèlement, maltraitance… difficile de comprendre ces méthodes de management. Ou devrais-je dire cette absence de méthode? Car c’est bien l’humain qui parle, l’humain brut de cupidité, avide de pouvoir, avide d’une richesse que seul l’argent peut lui procurer puisqu’il n’a pas celle de l’esprit et encore moins celle du coeur. Quelle vision simpliste à court terme! A échéance, on peut juste espérer que lorsqu’ils auront bouffé tous les « petits », les « gros » se dévoreront entre eux. En attendant, oui, le bilan de compétences approfondi est un excellent moyen de se projeter sur autre chose.

  2. Tuer la poule aux oeufs d’or…

    Oui le terme est juste.

    Il y a d’autres mots, mais… Chut. Trop d’honneur encore.

    Ce qui, pour moi, me rend risible leurs situations,

    C’est que, lorsque le point d’intolérance sera franchi,

    La chute, pour eux, sera sauvage.

    Les petites mains, savent elles, de peu faire beaucoup. Réellement. Physiquement.

    Leurs mains, savent elles ? Non. De peu, elles ne font rien. Réellement. Physiquement.

    Chevalier, de par son travail, a beaucoup croisé, de ces hautes mains.

    Car il faut dire une certaine vérité. De ces tueurs de poules aux oeufs d’or,

    Pas mal, quand viens la « chute » dorment en cartons, errent dans les trains, les bois…

    De grandeur, vient la déliquescence… La perte de l’estime.

    La chose qu’ils ont tant méprisé.

    On peut dire que le Destin est farceur, parfois cruel, surtout senti en petite main.

    Mais il faut reconnaitre au Destin, qu’il sait être patient, et efficace.

    Même si humainement, on ne devrait l’admettre…

    Et pourtant…

    Courage, et continue ton combat pour ce que tu aimes, tes passions.

    Tu parlais de sauver l’Amour, la preuve, tu n’acceptes point de le laisser tomber.

    Tu es une Battante, et ça, ça fera toujours une sacré différence…

    Bisous, Miss G 🙂

  3. ” – La seule et unique force indestructible
    Universelle, Infinie et Omniprésente
    C’est l’amour
    Et tu en es la source
    Juste ne perd pas le contact
    Ne doute pas, garde la foi, reste concentré
    Si tu perds le lien ils auront gagné
    Un humanité sans amour est facile à brimer
    Ne baisse pas les bras
    Garde la tête haute et le coeur débordant
    Que tes actes soient guidés par ton amour…”
    Angel ENEMUS,LOVE IS OUR RESISTANCE‏, Extrait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :