Histoire de douleur

Ils m’ont tous dit : « quelle horreur, vous devez affreusement souffrir, mais comment avez vous pu tenir quatre jours dans cet état ! »
Du coup ils m’ont regardée avec compassion, avec un petit rictus plissé, genre « j’imagine votre douleur ».

J’ai réalisé qu’en fait la nature m’a fait de naissance un cadeau dont je n’avais pas pris toute la mesure.
Je suis résistante à la douleur physique. Trés.
Bien sur que je la ressens. Mais je la supporte. Je la relègue dans un coin de ma tête, je ne la laisse pas me dominer.
J’ai déjà eu des os cassés, j’ai accouché, j’ai eu des organes malades, des accidents, lumbago, …
L’inconvénient évident est que je ne m’écoute pas. La plupart du temps la douleur part seule. Mais parfois non. Donc le problème empire à défaut de traitement adéquat.
A 6 ans je suis restée 10 jours avec la clavicule cassée sans que personne ne s’en rende compte (j’étais tombée d’un arbre alors que j’avais interdiction de monter dedans). Ma mère a fini par apercevoir mon épaule noire … bien sur l’os n’était pas bien placé et avait déjà commencé à se ressouder, mais mal, la suite a été « délicate ».
Souvent je trouve que les autres dramatisent pour rien et que la dramatisation crée une mauvaise énergie qui décuple la douleur.
Là je ne souffre pas, je n’ai pas pris les médicaments, je n’en ai pas besoin.
Je me sens plutôt bien même, comme dans une étrange bulle paisible.
Je vis à mon rythme, on m’a aidée à tout aménager chez moi pour que tout soit facile,
un peu de musique de fond, des livres, des films, l’ordi, la petite salle de bains devenue ultra pratique, les plats cuisinés, l’infirmière à 18h, la semaine prochaine une femme de ménage.

Et une solitude apaisante, accueillie avec le sourire.
Le monde et son agitation me paraissent bien loin …

 

 

(La seule douleur qui me touche est la douleur mentale.)

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 6 septembre 2012, dans La vie passionnante d'Angel. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ce « Break »,( oh le vilain jeu de mot! ) te sera finalement profitable, tu le sens déjà.
    Il va te permettre de te mettre à l’écoute de toi même, pour une fois.
    Bisous.

  2. C’était peut-être un accident salutaire. :).
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :