Histoire de culotte

Rien de sensationnel …
J’aime bien les sous-vêtements, limite fétichiste, j’en ai un plein tiroir rangé par couleur et usage.
Je me suis fait plaisir en achetant un ensemble framboise style 50′
La culotte on dirait une gaine montante et le soutien gorge on dirait celui de Jane Mansfield …

Ampliforme MURMURE BORDEAUX

(parure murmure d’étam)

ok je suis pas gaulée comme elle, mais bon, c’est celui là.

Toujours est-il qu’en le portant ça m’a fait un drôle d’effet, je me suis sentie féminine 50′

C’est à dire que tout à coup j’ai changé de siècle et de décennie, je me suis sentie différente, un peu plus fragile, un peu plus féminine, un peu moins moderne, un peu moins indépendante.

J’ai eu des envies d’être une autre, perchée sur bottines, avec tailleur, bas de soie et porte jaretelle, chapeau avec voilette, fumant la cigarette avec un porte cigarette

je me suis sentie être Audrey Hepburn …

tout ça pour une culotte …

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 17 novembre 2011, dans La vie passionnante d'Angel, Onzième degré. Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. Bien. Tu vois que tu sais faire finalement, le contraire…

  2. Les dessous sexy c’est autant pour la femme que l’homme………..

    Le plaisir n’a pas de limite, (sauter dans le siècle dernier, par exemple).

  3. À l’époque, c’était les premiers bikinis, et la fin des camisoles….

  4. laisse toi faire! c’est généralement la même chose pour moi, les dessous influencent beaucoup la journée et ce qu’il y a dessus…et fragile jusqu’à quel point?……

  5. c’est bien aussi de se sentir autre par le vêtement (sous-vêtement ici biensur) que l’on porte
    et là j’me dis qu’heureusement j’ne met pas de slip kangourou sinon j’me serais pris pour un marsupial !lol
    bises Angel

  6. …. et puis il y a les dessous chics comme chantait Gainsbourg .

    Cela étant c’est une jolie culotte, et là c’est une part d’antan dans cette métamorphose…. Comme quoi parfois je me demande à quoi tient l’expression  » porter la culotte  » , une part de séduction et de maîtrise que nous ignorons alors,…. tiens on m’aurait donc menti ….quel tempérament averti dans ce double sens dégainé…. 🙂 *

  7. Fifty-fifties …

    Les dessous du siècle pour un siècle sans dessous …

  8. C’est important les dessous, ils disent tant. Une deuxième peau rien que pour soi. En couleur ou passe muraille ce n’est pas pareil. C’est vrai qu’en changeant le dessous on joue, on batifole à l’intérieur. Je ne porte que des bas. Des bas sans haut c’est plus joli, c’est plus sexy même pour moi. Je n’ai pas besoin de pantalon pour porter culotte, dentelles et petits noeuds.

  9. Bonjour Adi. Je suis pas sûr que Jane Mansfield ait besoin de soutien-gorge maintenant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :