Archives Mensuelles: octobre 2011

Source


image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Publicités

Partir


image

Et ne plus revenir
Rester dans ce monde onirique
Vivre cette création merveilleuse éternellement
Rêver
Ne plus connaître autre chose que la verticalité

 

Invincible et fleurie


image

aujourd’hui c’est le 25 octobre 2011


et tu sais quoi ? vu tout ce qui m’est arrivé aujourd’hui,

et vraiment, aujourd’hui c’était franchement en dehors des probabilités humaines tous les trucs dégueulasses, injustes, immondes, amoraux, hors jeu qui me sont arrivés

et bien aujourd’hui j’ai survécu

ça veut dire que je suis INVINCIBLE

aujourd’hui normalement je devrais être morte, suicidée, assassinée

mais non je suis en vie, trés en vie et trés trés trés trés trés trés consciente que je suis en vie

punaise je suis wonderwoman et vraiment les méchants ont du bol parce que je suis une divine déesse et que je ne m’occupe pas du sort des cloportes.

ce soir …


Il pleut fort, et j’aimerais faire un câlin à Georges Brassens ….

Contemplation


Voilà, je vais juste me poser dans un coin invisible, avec un livre éventuellement, et regarder passer la vie.

Gnossienne


Ce soir je me sens dans l’énergie musicale de SATIE.
C’est assez étrange et plutot agréable
Comme un tableau de Klimt qui vibre. Fait d’ors et d’ocres.
Lent et léger, doux et voluptueux.
Profond et langoureux.
Mystérieux et évident à la fois.
Ce soir je me reconnais dans la musique de Satie.

Histoire de famille


image

Nous avons tous une famille par le sang, celle que la nature nous a donné.
Et puis il y a la famille cadeau, celle que nous choisissons ou qui nous choisit. On l’aime et puis c’est tout.
Cette famille, dont on n’imagine pas de se passer et qui participe à notre équilibre.
J’ai beaucoup de chance, j’ai une grande famille que j’aime et qui m’aime, à la fois famille par le sang et famille de coeur.
On n’a jamais trop d’amour dans la vie.

Le monde selon Laure


Laure est une de mes jeunes amies. Mariée, une enfant, doctorat de droit, bonne éducation. Bosse comme une tarée avec application, hyper timide qui se la joue dévergondée et pas timide (elle peut devenir vulgaire à un niveau qui coupe le souffle, elle a pas peur des mots) elle est d’une gentillesse comme j’en ai rarement vue.

Elle a une vision du monde (vraie ou simulée, difficile à dire) qui me fait rire trés fort. Quand je l’écoute s’exprimer je jubile.

Elle dit :

– moi je suis pas une intellectuelle, alors faut pas me dire des mots de plus de quatre syllabes

– t’as une clope ? punaise pourquoi tu as arrêté de fumer, là j’ai hyper envie, je sucerais lucifer pour une clope, non c’est pas vrai, c’est dégueu ce que je viens de dire, n’importe quoi moi

– non mais arrête de faire Mme S.P.A, tes gars soit disant intellos ils sont tous tarés, dès qu’il y a un taré dans le périmètre tu le prends sous ton aile, t’es folle ! fais comme moi, prend un rugbyman, t’es jamais déçue, tu sais pourquoi tu le prends : parce qu’il est tanké, tu t’en fous qu’il te raconte des trucs intelligents. Un gros kiki ça remplace trés bien un cerveau chez un homme.

– ha non mais c’est pas possible, faut que tu changes de cane à pèche, tu ramènes que des barjots narcissiques qui en plus profitent de ta générosité quand en plus ils sont pas bipolaires !! moi je pécho le gars qui, outre des abdos en béton, est capable de me couvrir de cadeaux. On t’a pas appris ça ? (je pècho plus d’ailleurs, j’ai mon Sèb, mais bon, c’est pour l’idée)

– (aux galeries lafayettes et à voix haute) Punaise, y’a que des piches comme vendeuses aux galeries laf, en plus il parait que c’est le bordel pour l’ambiance, ils ont du virer les vieilles tellement elles étaient cons et passaient leur temps à cancanner et à pourrir l’atmosphère, une fois j’ai pas pu acheter mes collants tellement qu’elles s’engueulaient entre elles,

– (toujours aux galeries laf) non mais mademoiselle, vu le prix de ce pantalon j’avais l’espoir qu’il allait pas me scier la moule et que j’allais pas faire une syncope dans la cabine,

– moi ça me gène pas que les hommes soient des débiles, mais par contre pas le mien. Il est pas assez bon amant pour que je lui pardonne de faire des trucs débiles, genre il a donné un coup de boule à une vachette cet été (sic) et il a eu la tronche violette pendant un mois. J’avais honte de me ballader avec lui, genre madame sort son extra terrestre. Pire, hier il a mis des sandales ouvertes à la petite qui était déjà enrhumée alors qu’il faisait 5°. J’ai failli le tuer. Il va bientot être cocu si ça continue. D’ailleurs il est pas hyper sexuel depuis un moment, va falloir qu’il se réveille.

– halala, je maudis mes ancètres espagnols, mais pourquoi pourquoi je suis aussi poilue ! en vieillissant ça empire, je vais jamais trouver un autre mec qui m’aime poilue. J’ai intérêt à le garder mon Seb.

– non mais pourquoi tu tiens tellement à être en bons termes avec ton ex, cet en….. de sa race il s’éclate comme un fou avec tous les petits culs qui passent sous son nez, ou plutot devant sa b…, il s’est débarrassé de toi et de la gosse, il paie pas un centime, avec l’argent de la pension que tu lui réclames pas il emmène ses poules pour les sauter dans tous les endroits où il a jamais voulu t’amener (et où t’iras jamais si tu changes pas de style de mec), il se comporte comme le pire des gorets en te faisant bien marner, mais non, toi tu te prends pour mère térésa et tu l’invites même à manger chez toi, et ce gros porc radin il amène même pas un bouquet ou une bouteille. Mais tu es vraiment tarée et maso toi aussi ! non mais je te le dis parce que je t’aime ! (là j’ai pas rigolé)

– bon, faut que j’y aille, ma mère s’est encore paumée, je sais pas ce qu’ils foutent les chercheurs pour alzheimer, mais faudrait qu’ils arrêtent de pas trouver … parce que j’aimerais profiter encore de maman avec à peu près sa tête.

question