Syndrômes et manques (crise de foi)

Secouée et envahie par certaines de mes pensées obsessionnelles et douloureuses (normal pour un dimanche soir), je tente d’occuper mon esprit à se focaliser sur autre chose.

Autre chose mais quoi ? Je zappe avec agressivité pour me laisser dominer par cet opium du peuple qu’est la télévision (qui pourtant me répugne d’ordinaire).

Aucune littérature ne peut me détendre  ce soir. Ni aucun dialogue ou partage.

Cet instant là n’est pas ce qu’il aurait dû être. Il est faux. Il est vain et stérile.

Je veux qu’il passe vite, mais redoute cette rapidité en même temps.

C’est la vie qui passe par la même occasion. Elle n’attend pas, ne s’arrête pas pendant que je me plante, elle continue.

J’étais sûre de moi, et pourtant j’avais tort. Combien de fois est-ce arrivé ? Et si mon intuition n’était qu’un vaste rêve éveillé ne reposant sur aucune réalité ? juste un fantasme éthéré sur lequel j’appose le mot vérité ? Est-ce-que tout est faux depuis le début ? Juste un fruit de mon imagination de rêveuse insipide qui tente de se convaincre d’un mensonge …

Alors il faudrait tout reconsidérer, tout. Revenir au monde dit normal. Accepter le carcan une fois pour toute et baisser les yeux. Arrêter de croire à ce qui n’existe pas.

Pas sûr que j’en ai la force.

 

 

 

 

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 11 septembre 2011, dans Côté sombre. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Très jolie façon d’exprimer le blues du dimanche soir. Très bien écrit comme d’hab’.
    restes TOI et laisses le monde changer, lui. Parce qu’il revient à lui de changer, pas à toi.

  2. Intéressant! J’y répondrai demain pour donner un avis, mon avis, déjà bien ancré en moi.
    Bonne nuit

  3. Pense comme tu veux…mais ne baisse pas les yeux…

  4. Aprés les vieux, les handicapés, c’est dur de se retrouver devant un sombre dimanche soir….
    Dis toi que si tu étais dans le commerce ce serait juste le milieu du Week-End….

  5. Une petite baisse de régime, ne t’inquiète pas, tu vas la rattraper demain cette vie, laisse s’écouler le temps ce soir, sans te poser plus de question.

  6. je suis fatiguée de ne rien comprendre

  7. je ne puis que conseiller une cure de fraises tagada …

  8. même état…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :