Archives Mensuelles: septembre 2011

CHRONIQUES DE L’ORDINAIRE – Luc


C’est pas facile pour moi de parler de Luc.

Luc, ça fait 20ans que je le connais, copain comme ça, par intermittence.

Au début c’était un client chiant, et on s’est fritté …

Puis on est devenus copains quand il a ouvert une agence immobilière.

On a bossé ensemble. Et comme on est tous les deux hyper stricts dans notre domaine, ça a bien fonctionné.

Et puis, il y a cinq ans, sa première tumeur au cerveau est arrivée.

Je suis restée longtemps sans avoir de ses nouvelles.

On était pas si proches que ça, je l’avais oublié.

Il a vaincu la tumeur, on a repris contact.

Cette histoire l’avait sacrément secoué, il avait changé. Je me suis mise à faire partie de son cercle, parce que l’homme qu’il est devenu après l’épreuve était plus en accord avec moi.

Il y a eu une deuxième, puis une troisième tumeur au cerveau.

J’étais là.

J’ai connu sa femme, ses enfants. J’ai fait partie des personnes qui restaient et qui étaient là. Pour commenter les scanners, la chimio, le blues, la peur de la mort, la vie qui passe.

Il a tout surmonté.

Cet été encore on était tous les deux à une terrasse de resto à partager nos huitres et le vin blanc à l’ombre.

Et puis la quatrième tumeur est arrivée …

Luc a le cerveau qui le lâche complètement par intermittence … quand il fait une crise il est complètement perdu. Il ne sait plus qui il est, où il est. Il est comme un enfant qui se cache.

Il se passe un truc bizarre.

Quand il est en crise il ne se rappelle que de moi.

Pas de sa femme, pas de ses enfants, pas de ses parents ou de ses soeurs.

Alors ceux qui le trouvent m’appellent parce qu’alors il ne se rappelle que de moi.

Et moi ça, ça me fait pleurer.

Pour pleins de raisons.

Quand il ne reste rien à Luc, pas même sa propre identité, il connait mon numéro de téléphone et mon prénom.

Et alors je laisse tomber ce que je fais et je vais le sauver de son néant.

envie


j’ai envie de voguer dans mon éther

de ne me soucier de rien parce que tout se gère tout seul

sans moi

j’ai envie que le puzzle se fasse

sans que les mauvaises pièces ne viennent se méler aux bonnes

et que tout se mette en place naturellement sans que j’ai besoin de lutter, sans que j’ai besoin de peiner, sans que j’ai besoin d’en souffrir, sans que j’ai besoin de douter

l’ordre naturel des choses

pourquoi c’est si difficile ?

 

Le défi du jour


Mince, machine à laver fichue …
Vider la vieille, finir lavage à la main, vidanger,
En acheter une nouvelle,
virer la vieille, installer la neuve
Continuer les lessives
Tout ça en bossant dix heures.

On teste mon sens de l’humour


J’ai déjeuné avec un homme qui m’a affirmé être la réincarnation de Jésus …
Il cherchait une femme sensuelle et riche pour le débarrasser des soucis financiers pendant qu’il rédige la nouvelle bible.
Non, il n’y avait pas de caméra cachée (j’ai vérifié).
Il insiste lourdement pour me revoir … J’hésite.

quelques mots d’un autre


Les quatre accords mis en évidence par Miguel RUIZ se résument ainsi :

  • Que votre parole soit impeccable.

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour.

  • Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle.

Vous n’êtes pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

  • Ne faites pas de suppositions.

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

  • Faites toujours de votre mieux.

Votre « mieux » change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.

Houla


Ma mère m’a fait des confidences de femmes !!
Au secours …

APPRENDS MOI


Bon week-end tout le monde


Douceur de cet automne qui débute, il sera fait de câlins, de chaleur, d’amitié, de bons repas entre gens de bonne compagnie …
Pensées souriantes.

Encore un matin


Chaque journée est pleine de surprise en ce moment

souvent de mauvaises surprises d’ailleurs

mais c’est pas grave, il faut garder son sens de l’humour, son sourire et sa foi !

tout peut arriver

Comment tester sa côte de popularité


J’ai un client vieux, gras (salopette bleue de travail et bretelles sur 150kg de graisse), puant, et hideux qui m’a dit que vu mon tempérament il aimerait bien savoir ce que je vaux dans un lit …
dans tes rêves mon gars !