La suite de l’orchidée (version loofy)

mon texte :

https://angelenemus.wordpress.com/2011/07/26/lorchidee/

la suite de Loofy :

c’est à ce moment précis qu’elle se réveilla en sursaut.
Elle envoya valdinguer ce foutu réveil contre le mur qui n’en était pas à sa première collision avec de tels OVNI.

« Foutu réveil ! tu ne peux pas te taire !!! ta gueule, merde !!! J’en ai raz le bol de ces rêves merveilleux qui me rappellent chaque jour un peu plus la médiocrité et la banalité de ma vie de merde … raz le bol ! » hurla-t’elle.

elle sauta dans son pantalon encore sale d’hier et ne changea même pas son tee-shirt encore transpirant de la courte nuit froide et solitaire qu’elle venait de vivre… une de plus…… pas le temps de trainer… « il me faut retourner rapidement aux docks pour une nouvelle journée harassante si je veux toucher un peu plus que le RSA… merde ; fais chier ! »
Pas de petit dej… de toute façon le filtre à café en a raz le bol d’être utilisé sans être changé… raz le bol de cette pisse au p’tit dej avec une fin de boite de maquereaux en guise de croissants…

Elle enjamba les détritus qui gisaient ici et là ; répandus dans ce qu’on pourrait appeler une piaule presque acceptable pour une junkie proche de l’overdose, si au moins l’odeur qui y régnait n’était pas si nauséabonde …

Là, à peine avait-elle ouvert la porte de chez elle pour aller travailler qu’elle avait stoppé net son élan, interpellée par un paquet posé sur son paillasson. Une petite boite cubique toute dorée avec un joli nœud violet …

Laure grimaça de toutes ses dents jaunes.

Elle résista à l’envie de shooter dans le paquet avec ses grosses grolles de camionneur. Non la curiosité fut la plus forte. « Putain merde, c’est quoi ç’t’arnaque ».

Elle se gratta la tête, un peu frénétiquement, dérangeant ça et là un des occupants des lieux.

Ca faisait plusieurs jours qu’elle avait pas eu son fix et fallait pas la faire chier.

Elle ouvrit la boite, et trouva un sachet de poudre.

Frénétiquement elle chercha sa lame dans son pantalon pour vérifier si c’était bien ce qu’elle croyait.

Putain, y’a un putain de dieu sur cette putain de planette …. c’est de la bonne !

Elle ne se rappelait déjà plus de son rêve d’orchidée et de vie différente. Tout ça c’était pour les gens biens, elle elle faisait partie des moins que rien, des déchets. Elle était foutue de toute façon.

Elle retourna dans sa piaule puante.

Il y avait un morceau de miroir brisé collé au mur.

Elle était maigre, sale, blanche, elle n’avait plus rien de féminin. Ses yeux étaient fous, cernés de violet.

Elle était dépendante de cette merde là, cette merde dont elle tenait une grosse quantité au creux de la main.

Elle prit tout d’un seul coup, trés vite.

Allez ciao la compagnie …

Publicités

À propos de angelenemus

Artisan du MERVEILLEUR (à la recherche du MERVEILLEUX, en qualité de VEILLEUR, pour vivre le MEILLEUR)

Publié le 27 juillet 2011, dans Love Love Love. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. J’avais compris… je me demande juste ce que tu vas bien trouver pour répondre à un acrostiche… un peu fermé d’ailleurs.

  2. enfin une jolie histoire pleine d’espoir
    … pour (presque) tous les autres…
    merci !

    😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :