Archives Mensuelles: octobre 2010

Something stupid


Jour de pluie


Aujourd’hui j’ai regardé la télé, chose que je ne fais plus.

Je me demandais quel serait l’impact sur une personne qui n’aurait jamais vu ça de sa vie.

C’est un peu effrayant.

Trés trés ..


Envie.

Ca parle d’amitié


c’est quoi l’amitié ?

Je viens de voir le film de Guillaume CANET, « Les petits mouchoirs ». Le film est bien, plus que ça même. Juste pour moi il a un éclairage particulier parce que la réalité a cruellement rejoint la fiction. Il fait un peu mal.

C’est quoi l’amitié ? 

Est-ce que je suis à la hauteur de l’amitié que l’on me porte.

Je suis une femme choyée j’ai des amis.

Mes ami(e)s m’ont soutenue cette dernière année. Trés fort. J’ai vomi ma douleur, encore et encore. Pour la faire partir. Il y a ceux qui m’ont juste entendue. Il y a ceux qui m’ont écoutée, et ceux qui ont compris ce que je ne disais pas. Ils m’ont empéchée de me recroqueviller et m’ont encouragée sans relache pour que je passe le cap des épreuves qui m’ont annihilée. Est-ce que je suis capable d’être pour eux ce qu’ils sont pour moi ? 

Je voudrais leur dire que je vais mieux et beaucoup grâce à eux,

qu’ils soient assurés que je ne suis pas là juste pour les bons moments, que je suis capable de faire face à leur vérité. Qu’ils sachent qu’ils peuvent tout me dire. Qu’ils peuvent être juste eux.  Et surtout qu’on va pas attendre d’être morts pour se dire qu’on s’aime. On serre pas les fantomes dans ses bras.

Nathy, Fred, Mireille, Eric, Xavier, Steph, Kristel, Anne, Bruno, Georges, Judith

 

« C’est par l’intermédiaire de nos amis que Dieu prend soin de nous. »

 

C’est l’anniversaire d’Henri aujourd’hui


enfin plutot, ce serait son anniversaire s’il était encore en vie.

Je sais que je parle que de gens morts, mais en même temps vous n’avez pas la même notion de la mort que moi, c’est râre. Je crois pas à la mort parce que mes morts je continue à les fréquenter. Forcément ça change tout. Bref, Henri a eu une vie tellement chargée que ça doit le reposer d’être mort (juif polonais, camps de concentration, communisme, capitaliste puis ruiné, puis re-capitaliste, puis re-ruiné, quatre épouses, un fils non reconnu con comme un balai, …)

Henri estimait que j’étais la réincarnation de sa petite soeur. On a eu un coup de foudre (non amoureux) quand on s’est rencontrés (sauf qu’il avait déjà 82 ans et que ça commençait à être vieux quand même). Il a décidé que j’allais faire partie de son cercle. Je m’entendais bien avec son épouse. Je suis restée proche de lui jusqu’à son dernier souffle dans cette vie, et je m’occupe de sa femme maintenant. Il est parti en mars 2004.  Je peux pas dire qu’il me manque, vu que je sens sa présence souvent autour de moi. Pareil que Joséphine. Il fait partie de mes fantomes.

Tout ça pour dire que c’est l’anniversaire d’Henri, et que j’ai mis une bougie pour lui, même s’il s’en fout. Voilà.

autant pour moi


J’envoie valser … (pour Joe aile)


Or plaqué


TOI QUAND TU ME SERRES TRES FORT

COMME UN TRESOR

CA VAUT DE L’OR …

J’ai rosi mes joues …


… au soleil radieux de cette fin d’octobre

La maison est grande ouverte, j’ai installé une couverture dans l’herbe dehors, les petites jouent tranquillement avec leurs bestioles petshop. J’ai dû leur mettre une casquette. Elles veulent pique-niquer là.

Viva la vida.

Journée bouleversante


De celle qui ne se passe pas comme prévue, qui est anti-routinière et qui bouscule les émotions.Ca n’a pas arrêté de la journée.

Emotions fortes, émotions touchantes, émotions qui font rire, émotions qui font pleurer. Mais émotions qui font que ce soir particulièrement je me sens en vie.