42


Pourquoi vivre est si compliqué ? Et douloureux ?

Est ce qu’il y a prédestination ? Avons nous vraiment le choix ?

Est ce que réellement l’univers nous amène ce qu’il nous faut ? Ou c’est encore une connerie de la nouvelle religion new-age ?

Pourquoi suis-je vouée à la solitude ? Pourquoi tout le monde est tellement névrosé ? Est ce que je vis dans le cauchemar de quelqu’un d’autre ? Suis-je réelle ? C’est quoi être heureux ? C’est quoi être en vie ?

Pourquoi je n’ai plus de café ? Pourquoi c’est encore moi qui m’occupe de tout ?

Est-ce que je vais un jour comprendre ?

Publicités

Mariages américains


J’étais invitée à deux mariages.

Un vendredi, un samedi.

Mon amie Valérie organisait le mariage pour deux de ses filles.

Elles sont américaines.

Donc, la majeure partie des invités venait des états Unis.

Un mariage américain en France présente de nombreux avantages.

En tout cas des avantages pour moi.

1- je ne suis pas la plus grosse du groupe, loin s’en faut.

2- je suis la mieux habillée du groupe. Et de loin.

3- je suis exotique.

4- mon accent est « so cute »

5- j’ai 4 endroits où aller cet été aux États Unis

Par contre, je suis fatiguée.

J’ai bouffé pas mal de bondieuseries. Avec mon absence de foi plusieurs bigotes ont tenté de me convertir. Il paraît que dieu aime aussi les athées. Et qu’il me pardonne de ne pas croire en lui. Trop sympa.

Il y en a une que je dois éviter absolument. Elle a plusieurs fils à marier. Des vieux garçons qui vivent avec elle.

Une qui a craché son foie gras en disant que c’est dégueulasse. (« fucking shit crazy frenchy »)

Un qui a vidé son verre de blanc dans son verre de rouge pour faire du rosé. Heu… Et l’a bu cul-sec.

Bon allez, je ne vais pas bouder mon plaisir, c’était sympa.

Un grand restaurant avec une vingtaine d’américains exaltés et sans complexes c’est quand même assez drôle. Les serveurs font semblant de ne pas remarquer à quel point ils sont rustres, car ils savent qu’il y aura de bons pourboires, et les autres clients ont largement de quoi ricaner pendant tout leur repas.

Journée intéressante.




Tu sais, quand distraitement tu lis les faits divers dans ta région,

Et que tu repères une photo, celle d’un homme.

Ha tiens il est canon ce gars, c’est bizarre j’ai l’impression de le connaître.

Ha oui je le connais, j’ai eu un fort béguin pour lui au lycée. Purée toujours aussi beau. J’étais trop timide à l’époque pour lui déclarer ma flamme.

Et qu’en fait, il est dans la presse car il vient d’être retrouvé après son suicide.

Ça fait comme un long frisson glacé.

Bye bye G.

C’est une bien triste fin.


Faut-il accepter son destin alors qu’on le trouve médiocre ?


On ne l’oublie jamais, l’amour donné et reçu

Même si ce n’est qu’un souvenir

Même si c’est juste un vieux fantôme

Il laisse une empreinte jamais effacée

Le bourrelet invisible d’une cicatrice à peine perceptible sous la pulpe de l’index

On le sent, quand on passe machinalement le doigt, alors qu’on fait vraiment autre chose

Et il fait mal les jours de pluie et les dimanches soir




Mais diantre, bigre, putentraille, c’est un presque week-end dans deux heures ? Comment allons nous occuper ce temps !?

Je me verrais bien à la plage.

Dommage, je n’ai personne pour m’enduire de crème solaire.

Ou pour partager mon pique nique.